Hernie discale

Une hernie discale, souvent appelée protrusion discale, est une ouverture dans l’anneau fibreux caractérisée par le déplacement d’une partie (noyau pulpeux) du disque intervertébral hors des limites de sa situation normale. D’ordre général, la hernie est localisée au niveau postérolatéral et peut causer, entre autres, une sciatique comme douleur. En principe, la douleur résulte de la compression d’une racine d’un nerf spinal, l’exemple le plus fréquent étant la lombosciatique résultant d’une hernie discale lombaire. La hernie discale est habituellement reliée à une lésion dégénérative du disque pouvant être provoquée par un traumatisme ou des efforts répétés. Un bombement discal s’apparente à une hernie, mais sans ouverture de l’anneau fibreux, il précède souvent la hernie discale. La dégénérescence discale/discarthrose/discopathie dégénérative est un processus d’affaissement du disque causé par sa déshydratation.

 

Problématiques souvent reliées à une hernie discale:

 

• La sténose spinale ou sténose discale est le rétrécissement du canal rachidien (moelle épinière), pouvant exercer une pression sur un ou plusieurs nerfs, dont le nerf sciatique.

 

• La sténose foraminale est le rétrécissement du canal, droit ou gauche, pouvant exercer une pression sur le nerf. Ce canal est formé d’un espace entre la superposition de deux vertèbres. Il part de la moelle épinière et se termine en périphérie de la colonne vertébrale. Les facettes se situent dans la partie arrière des vertèbres. Ces articulations préviennent un glissement antéropostérieur des vertèbres.

 

• Le syndrome facettaire est l’inflammation et l’usure causées par une augmentation de la pression sur ces facettes articulaires. En principe, la douleur résulte de la compression d’une racine d’un nerf spinal, l’exemple le plus fréquent étant la lombosciatique provenant d’une hernie discale lombaire.

 

La décompression neurodiscale s’avère le traitement idéal pour les patients aux prises avec une atteinte discale.

 

@fredericgaspoz